Biographie

Née à Prokopievsk en Russie, elle a passé son enfance en Sibérie, avant de recevoir une formation musicale à L’Institut Supérieur de Musique de Yaroslav (piano, chant lyrique, composition musicale et direction d’orchestre).

Entre au GITIS de Moscou dans la classe d’acteurs et de metteurs en scène de Maria Knebel qui fut ancienne élève de Stanislavski et assistante de Michael Tchekhov.

A la mort de Maria Knebel, elle termina sa formation d’actrice et de metteur en scène sous la direction du célèbre « trio pédagogique » : Leonid Kheifetz, Natalia Zvereva et Oleg Koudriachov.

Elle débute brillamment une carrière d’actrice en interprétant le rôle principal dans le spectacle musical-culte de la Perestroïka, La Punaise, célébré par le public sur plus de plus de 600 représentations en Russie et dans toute l’Europe.

Elle interprète quelques autres rôles de cette importance dans des grands théâtres de répertoire de Moscou (Théâtre Maïakovski et Théâtre de l’Armée Rouge notamment), puis allemands (Nuremberg, Munich), tourne dans 9 films et met en scène une dizaine de spectacles (en Allemagne et en France).

Depuis 1996, elle dirige aussi des séminaires de formation d’acteurs – basés notammen sur une pédagogies inspirée de Stanislavski, Michael Tchekhov, Maria Knebel) à l’Académie Supérieure de Théâtre de Munich, la Folkwanghochschule (Académie Supérieure des Arts scéniques) d’Essen, le Studio Phénix de Valenciennes, le Centre Dramatique de Béthune, l’ARTA-Cartoucherie de Vincennes (théâtre musical) et quelques autres instituts de formation français.

En France, elle aura interprété en 2000-2001, le rôle de Lili Brik dans les Deux sœurs de et par Veniamin Smiechov (Marseille, Valenciennes, Béthune). Puis en 2004/2006 (avec reprise en 2010-Paris-Moscou), le rôle de Lumir dans Le Pain Dur de Paul Claudel, dans une mise en scène d’Alain Barsacq, à la Comédie de Béthune. En 2008-09, à Paris, le rôle de Varvara dans Cette nuit (d’après Les Possédés de F.Dostoïevski), dans une mise en scène Maria Zachenska. ).

Comme metteur en scène en France, après L’Affaire Elseneur ou le Meurtre de Gonzague (d’après Hamlet) de Nedjalko Jordanov (Le Phenix, Mons, Béthune, Avignon), elle met en scène Démons de Lars Noren (Phénix, Le manège.Mons et Festival d’Avignon). En 2005, elle dirige la création de La Cuisine d’Arnold Wesker (Phénix-Valenciennes, le Manège.Mons), dans une distribution internationale.

En 2006 : Mozart et Salieri de Pouchkine (spectacle dans lequel, Alain Eloy, interprétant le rôle de Mozart a été désigné en 2008 par la critique comme meilleur acteur belge).

Actrice, elle créé en 2006 à Moscou au Théâtre Kazantsev, le rôle d’Ysé dans « Le Partage de midi » de Paul Claudel. Rôle pour lequel elle est distinguée en 2007, comme l’une des trois meilleures actrices de théâtre de Moscou.

Juin 2007 : elle dirige la création au Phénix, Scène Nationale de Valenciennes, de l’opéra ubiquiste Kilda, l’île des hommes oiseaux (musique de David Graham et Jean Paul Dessy – direction musicale Philippe Nahon et l’orchestre Ars Nova). L’opéra est joué simultanément et par liaisons satellite et Internet à haut débit, dans 5 pays européens (Ecosse, Allemagne, Belgique, Autriche, France).

En octobre 2007 : elle dirige la création d’un « Tchekhov musical », Fleurs Tardives (musique Alexis Shelygin), d’après une nouvelle d’Anton Tchekhov (Le Phénix-Valenciennes ; Mons, Le Manège).

En avril 2008, elle met en scène Richard Martin dans La Révolte des Fous de Frédéric-Henri Blanc, au Théâtre Toursky de Marseille et au Festival d’Avignon en 2009, au Théâtre du Chêne Noir

A partir d’octobre 2009, elle interprète au Théâtre Pouchkine de Moscou (dans le cadre du Festival International Tchekhov), le rôle-titre de Fedra (Phèdre) de Marina Tsvetaeva (tournée française en 2010, dans le cadre de l’Année Croisée France-Russie, puis tournée internationale).

En avril 2010, elle met en scène Britannicus, de Jean Racine, avec Agathe Alexis dans le rôle d’Agrippine et Jacques Allaire dans celui de Néron (Phénix-Scène Nationale de Valenciennes, l’Atalante-Paris).